Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 13 février 2010

La soupe à la fourchette de Jean Anglade


Quatrième de couverture

Adrien Rouffiat n'en croyait pas ses yeux ! Ce samedi 12 juin 1943, lorsque ses grands-parents sont descendus à la ville chercher un petit réfugié marseillais, il s'était réjoui à l'idée d'avoir bientôt un compagnon de jeu.
Et voilà qu'au lieu d'un garçon, on lui ramenait une fille !
Une drôlette de neuf ans, maigrichonne, maniérée, qui causait avec un drôle d'accent et portait un nom impossible : Zénaïde Pujol !
Mais peu à peu le petit paysan auvergnat se laisse apprivoiser par la jolie citadine. C'est ainsi, l'amitié ne se commande pas. Et l'amour encore moins...
Bientôt, les deux enfants prient ensemble pour que la guerre ne finisse jamais...

Avis

Adrien et Zénaide, deux enfants différents qui vont finalement être liés à vie.


Une très belle histoire d'amitié et d'amour au cœur de l'Auvergne en temps de guerre. On assiste à la naissance d'une relation qui perdura dans le temps, on suit l'évolution de ces deux enfants attachants, qui se cherchent, se protègent, apprennent l'un de l'autre. Un e relation sincère et émouvante que j'ai trouvé touchante.

Tous les personnages de ce roman sont bien écrit, cela ajoute à ce récit beaucoup d'authenticité. Au fil des ans et des saisons, l'évolution des personnages mais aussi de la ferme familiale est très bien décrite.


J'ai beaucoup aimé ce livre dit « régional » et je le conseil fortement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire