Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 12 février 2010

Le passeur de Lois Lowry



Quatrième de couverture

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le héros de cette histoire û un garçon de douze ans û le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur. Mêlant science-fiction et philosophie, Lois Lowry signe un roman envoûtant d'une incroyable densité. Dans un style très particulier, où les genres cohabitent, cet ouvrage étonnera par la réflexion profonde, intelligente et sensible qu'il nous livre sur nos semblables. À partir de 12 ans. --Isabel Soubelet


Avis


J'ai lu ce livre au collège et j'ai adoré.

Jonas vit dans un monde où l'individualité n'existe pas, où l'amour, la haine ne sont pas ressentis par ses habitants. Voilà le monde dans lequel évolue Jonas, le héros de ce roman.

A la frontière de la science-fiction et de la fable philosophique, il nous transporte dans un univers formaté où même les couleurs sont inexistantes ! On s'attache à Jonas et l'on se demande ce qui va advenir de lui. La fin est à la hauteur du livre. Un beau roman qui peut rappeler 1984 (dans une moindre mesure bien sûr) à lire par les adolescents ou par les adultes, qu'importe, ce livre nous transporte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire