Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 12 février 2010

Les galoches rouges de Paul Perrève


Quatrième de couverture

En 1943, pour échapper aux dangers de la guerre, Pierre, petit citadin, se réfugie avec sa mère à la campagne. Il y rencontre Julien, fils de paysans. Entre les deux enfants, à la vie pourtant si opposée, se tisse une amitié faite de joies, de heurts et de jalousies. Tous deux chaussés de leurs galoches, ils fréquentent l'école du village, connaissent leurs premiers émois amoureux, prennent le maquis. Un roman alerte et imagé, coloré comme la palette d'un peintre...

Avis

Pierre est un garçon de la ville et pour échapper aux dangers de la guerre, il part avec sa mère à la campagne où il se lie d'amitié avec Julien son voisin, fils de paysan. Entre les deux garçons, une solide amitié va naître.

C'est un roman que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire, on assiste aux premiers émois amoureux des protagonistes, à la vie au village. C'est un roman coloré, on s'attache aux personnages et l'on suit avec plaisir, les petits moments de vie. A travers leurs joies, leurs peines et les divers questionnements que la guerre fait naitre dans la tête de ces enfants, on est attendri par leur fraîcheur. Je le conseille, j'ai été heureuse de côtoyer le temps de ma lecture Pierre, Julien et les autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire